Entendre

Printanier


Flânerie
Un souffle, une note, une couleur
Un fait divers printanier
Une chanson
Une appréhension en partage

Le temps s'entend à distendre son cours
Les gens parlent la main à la bouche
Tout est devenu proche et lointain
Ou donc est l'erreur ?
Un cri, un rire, une odeur
De cuisine sur la ville
Premières feuilles de l'année
Quelques gouttes qui s'éparpillent
Une ondée

Tu me manques tellement



   Jp 31 mars 2004   


Commenter
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flux rss