Loisir

9


Rien n'est jamais
Ni blanc ni noir
Seule la douleur ou le bonheur sont absolus
Sans valeurs ni nuances
Des espoirs en vagues
Se mêlent
Et se séparent
Sur la grève brisants
Reflux de voir
Je pars



◄ précédent   Jp 10 janvier 2005   suivant ►


Commenter
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flux rss