Zoom

Enrichissant

Se laisser aimer


Reposantes en brassées, dans le creux de la paume accueillante d'une main en coupe. Des pendantes. Ha tenante. Si tant dû. Que de l'autre serrée, comme une bague en lenteur, sème tout du long. De baisers esseulés. C'est aimer... Et se laisser aimer.



◄ précédent   Jp 24 octobre 2007   suivant ►


Commenter
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flux rss