Enseigner

Perversion narcissique et aliénation parentale


Si vous vous séparez d'un pervers narcissique et que vous avez eu des enfants avec lui, vous devez vous attendre à bien des difficultés et beaucoup de souffrance. Un PN quoiqu'il arrive ne reconnait jamais aucun tord, c'est un manipulateur professionnel, capable de se convaincre lui-même de ses propres mensonges et de transformer tout fait et toute réalité à son avantage, en toute mauvaise foi. Évidement il fera de ses propres enfants, quelque soit leurs ages, ses disciples. En fera des confidents privilégiés, se plaçant à leurs yeux comme un sauveur porteur de la bonne parole, la seule personne qui se préoccupe d'eux et de leur bien, et obtiendra en fin de compte leur soutien indéfectible, les utilisant de la sorte pour vous atteindre et vous faire souffrir.

 

 

D'un coté il les séduira de toutes les façons possibles et de l'autre, il vous rendra de toutes les façons, la vie impossible. Vous n'aurez d'autre choix que d'attendre patiemment en supportant tout, que les enfants soient grands et adultes en espérant une prise de conscience, tout en étant obligé de recourir à la justice pour défendre votre survie financière (qu'il tentera par tous les moyens de mettre à mal) et vos droits (pour le PN vous n'en avez qu'un, celui de le subir et de vous soumettre).

 

 

Fuir un PN est la solution la plus préconisée, mais si vous avez des enfants avec lui c'est très difficile. Seule la justice peut vous protéger, c'est vrai ! La encore il va vous falloir vous y investir énormément pour faire valoir vos droits et reconnaitre l'aliénation. Dans le cas que j'évoque cela nécessitera plus de 49 passages en cour de justice en 8 ans, dont un procès de 10 jours pour faire reconnaitre sans ambiguïté les faits et l'aliénation parentale orchestrée par le père.

 

 

Dans le meilleur des cas vous voilà protégée par un jugement non équivoque et vous aurez également obtenu d'éviter la ruine. A ce stade c'est déjà une immense victoire et vous pouvez continuer à vivre, vous aurez survécu à quelqu'un qui voulait vous détruire et c'est déjà beaucoup. Il vous restera à faire le deuil de vos enfants totalement voués à la cause de leur père et que rien ne fera changer d'avis, et vous devrez également vous éloigner d'eux car ils chercheront à vous faire souffrir, tout en croyant n'être aucunement influencés par personne, étant persuadés que vous êtes la source de tout mal et que c'est vous le problème.

 

Comme dans le jugement du roi Salomon, ou une mère en désespoir de cause abandonne son enfant à une autre pour lui sauver la vie. Vous devrez les abandonner à leur sort, sans espoir de jours meilleurs, et choisir de vivre digne, en toute conscience, sans regret ni faux espoirs, après avoir tout tenté. Libérée et ouverte à une vie meilleure : Vous êtes une survivante !



   Jp 7 Février 2015   


Commenter
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flux rss