Travail

Temps de tant



Je viens d'un temps ou l'on ne s'essuyait pas le cul avec du papier de soie
Un temps ou l'on travaillait dur sans se plaindre, sans rien mettre de coté ni argent ni peines
Tout petit je pensais que vieillir me rendrait libre et c'est en partie vrai
Je ne voulais pas avoir vécu sans avoir aimé, aimer à en mourir
Etre sur de savoir ce que c'est que l'Amour, l'avoir éprouvé, mesuré, pesé, et payé le prix juste
Je ne parle pas de l'amour de soi-même
La route fut longue, j'ai attendu longtemps, essayé vraiment, j'ai été patient à en désespérer
Je me suis fait avoir et je me suis trompé moi-même
Ca m'a pris temps de tant
Je viens d'un tant ou l'Amour était au centre de tout, l'aboutissement et la raison absolue de vivre
Je suis en paix avec moi-même depuis que je peux dire : Je sais






  Jp 03 avril 2018   


Commenter

03 avril 2018 à 03:11 de Jp
l'amour pour moi ne s'apprend pas ni dans les livres ni à l'école c'est quelque chose qui se vit qui s'éprouve. Quand on est amoureux on le ressent on le sait, quand on aime au-delà de soi-même aussi (merci Jeff de m'avoir fait préciser)

*(anti-spam) Entrez : sés@me dans la zone email ci-dessus.
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flux rss