Zoom

Réunir

M'apelle ma pelle


L'effort à quelque chose d'exaltant. Tâche après tâche, la fierté de se dire qu'on l'a fait. Qu'on ne s'est pas découragé. Qu'on a pris sur soi et continué, par volonté, au delà de la fatigue et des douleurs. Parce-que cela devait être fait, qu'on était la pour ça, parce-qu’on l'avait décidé, sans aucune autre pression que celle que l'on se met à soi-même. Pour se prouver qu'on peut et non en imposer aux autres. On anticipe la fierté, la satisfaction, le soulagement, du travail accompli. On transpire, on bande ses muscles, on donne tout sans rien lâcher, on reprend son souffle juste le temps qu'il faut (et même un peu moins), et on recommence pendant des heures, jusqu'à en avoir fait plus qu'on espérait. Ensuite pour la fin de journée on y va doucement, en continuant sur de plus petites affaires pour que tout soit le plus en ordre possible, et que l’œil, éternel perfectionniste, soit satisfait, en paix.

La nuit entre deux sommeils, le bonheur paisible. Sous la couette, cote à cote, alors que l'autre dort et que la chaleur rayonne sous les draps. Veiller sur son sommeil, se sentir bien, heureux de sa présence, jouir de ne rien faire, juste s'étirer fort discrètement et voluptueusement dans les courbatures matinales. Se lever, faire un café, écrire un peu, sortir dans la rosée. S'ébrouer en reprenant la pelle en main et à nouveau déplacer des montagnes seau à seau. Laisser le corps faire, les pensées libres, simples, fortes, prenant toute la place, d'évidences et de certitudes.

Dimanche après une heure d'efforts je dois stopper à cause d'une grosse douleur au mollet. Je suis déçu je n'ai pas réussi à déblayer complètement le chemin, j'aurais bien aimé en finir cette fin de semaine, partie remise. Jusqu'au dernier jour de ces vacances, ce fut tout un été ! Demain je reprends le bus pour une nouvelle année scolaire. En ce début septembre, j'ai aperçu en haut d'un petit érable les premières feuilles jaunies d'automne.


Les escaliers
Il me reste du sable à déplacer confused
Les escaliers
Tout à la pelle et au seau de quoi faire un bien beau château l'année prochaine ^^ sourire
Les escaliers
Mais que la vue et la vie sont belles sourire





◄ précédent  Jp 03 septembre 2018  suivant ►


Commenter

04 septembre 2018 à 06:34 de Kilde
Qu'il est beau et plein de tendresse, d'amour pour la vie et chaque instant cet article. Bonne reprise et bravo encore pour cette énergie là généreusement partagée. Bises amicales à vous deux. Puis merci, ça fait un bien fou là aujourd'hui ce texte, juste ce qu'il me fallait

04 septembre 2018 à 10:16 de Christiane BRULE
A moi aussi ce texte m'a fait un bien fou, m'aide à continuer malgré fatigue et saturation - Merci de ce goût de la vie que tu communique si bien et qui nous aide à nous relancer Merci

14 octobre 2018 à 07:00 de BernArd
Ah voui... tu as fait un beau boulot... Mais, à chaque jour, mérite sa "peine"... Faut en laisser pour le lendemain... voire... le surlendemain... clin d oeil Amitiés Ensoleillées, les Amie, Ami sourire

Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flux rss