Zoom

Accorder

En mode hiver


Ce fut une fin de semaine chargée. Il est venu le temps de mettre le chalet en mode hiver et nous nous y attelons dès notre arrivée. Remplir au tuyau d'arrosage les 26 grosses bouteilles d'eau, les entreposer pour l'hiver. Cette eau n'a qu'une utilité : flusher les toilettes quand nous n'aurons plus d'eau courante ce qui ne saurait tarder. Fini les douches, la vaisselle facile à l'eau chaude etc... Monter des grosses brassées de bûches prés du foyer. Nettoyer les gouttières remplies de feuilles d'érable. Il reste encore quelques feuilles clairsemées sur certains, mais le plus gros est à terre. Couper l'alimentation de l'eau chaude, couper l'alimentation de la pompe, ouvrir en grand tous les robinets pour vider les tuyaux et faire baisser la pression dans la pompe. Débrancher les fils électrique de la pompe, dévisser les raccords aux tuyaux, retirer la pompe après l'avoir bien vidée, la monter pour l'entreposer dans l'étage chauffé. Purger le bidon d'eau chaude avec un seau, qui se remplit progressivement et qu'il faut vider régulièrement, au début toutes les 10' puis de plus en plus lentement jusqu'à ce qu'il soit vide, ce qui nous a pris de 14h à 19h. Je déclive à trois endroits la tuyauterie pour prévenir le gel.

Le temps froid va venir et nous aurons des températures de l'ordre de moins 30, dans le sous sol non chauffé elle sera nettement négative. Dans la partie chauffée 2 thermostats assurent une température de 5 degrés, ce qui garde l'étage hors gel. Dans la nuit de samedi à dimanche je suis satisfait. Nous avons bien travaillé, pelleté la terre éboulée dans les rigoles, ratissé les feuilles qui sont partout et bouchent les écoulements d'eau, balayées les terrasses et les escaliers. Rentré le rond de feu et les derniers fauteuils. Le bois est bâché, ainsi que le pédalo. J'ai protégé au mieux le tuyau d'eau qui nous relie au lac, en espérant que le gel ne l’endommage pas. Il me resterait à donner un bon coup sur les feuilles sur tout le chemin ... mais à 2h du matin il neige un peu de vrais flocons qui laissent une fine pellicule de dentelle blanche au sol. Le dernier grand ratissage attendra peut-être, à chaque jour suffit sa peine sourire Il faudra faire attention sur le chemin du retour, la route qui pourrait s'avérer glissante. En tout cas c'est fait : Le chalet est en mode hiver.


Les escaliers
Que d'eau que d'eau !
Les escaliers
Et ça continue encore et encore sourire
Les escaliers
Dans la douche devenue inutile une grande poubelle dans laquelle il n'y a qu'à puiser.





◄ précédent  Jp 21 octobre 2018  suivant ►


Commenter
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email Flux rss