Glaner

C'est le dégel


Vendredi,

Le bruissement zen de l'eau qui dégouline en cascade dans les bouches d'acier des rues.

Une jeune dame voluptueuse, qui passe seule sans me voir en chantant, m'enchante.

Sous son masque, un gros raton laveur, incognito, chaparde dans les trous d'eau aux pieds des arbres sans feuille de l'école.

Le vent est frais, le soleil brille, dans les rues des filles ont déjà les jambes nues, toutes blanches encore de l'hiver.

Ce matin alors qu'il reste des amas de glace un peu partout, j'ai vu une première fleur mauve.

Lundi on prévoit 23 degrés. Terre de contrastes.



   Jp 14 Avril 2014   


Commenter
*(anti-spam) Entrez : sés@me dans la zone email ci-dessus.
Partager

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email